Cette intervention vise à augmenter la créativité de vos personnels — laquelle fait celle de votre organisation.

Principe

En tant que philosophe consultant, ma vocation est de vous aider à placer l’humain au centre. schéma-principe Une authentique démarche de libération de la créativité réclame d’être menée pour elle-même, hors de toute considération d’ordre économique.
Cependant, et paradoxalement, il est possible que cette indépendance de la démarche soit la meilleure garantie pour en attendre des effets économiques vertueux !

Aperçu et vertus de l’audit

L’audit consiste en une série d’entretiens dont l’objectif est de repérer des marges de créativité dans les différentes situations de travail, lesquelles ne seront, ni confondues avec les revendications du personnel, ni réduites aux seuls aspects de «confort» dans le travail. Les aspects quantitatifs ne seront pas négligés, mais l’attention sera portée principalement sur la dimension «psycho-symbolique» des taches et des missions effectuées, leurs composantes représentationnelles, et relationnelles.

Libérer la créativité des équipes, c’est reconsidérer de manière critique l’autonomie, l’initiative des employés à leurs postes de travail et dans les usages relationnels en vigueur, que ces derniers soient de nature collaborative ou hiérarchique. En confrontant les vécus et les perceptions des employés avec ceux de leurs prescripteurs, nous nous donnons les moyens d’une représentation tierce, sur la base de laquelle des propositions concrètes peuvent être envisagées.

En d'autres termes, par la libération de la créativité, c’est le sens du travail, et le sens au travail, qu'on valorise. Ce n'est donc pas directement le mieux-être qu'on vise, mais bien la créativité, qui le transcende et l’implique dans une certaine mesure.

Prévenir les «risques psychosociaux» (RPS)

Ajuster le sens qu'on donne aux taches et aux missions des personnnels, c’est agir à la source pour prévenir toutes sortes de menaces et déséquilibres (les «risques psychosociaux», RPS). Cet audit entre donc dans ce qu'il est convenu d’appeler la «qualité de vie au travail» (QVT), et, le cas échéant, dans le cadre de l’obligation légale de prévention de ces risques pour certaines entreprises.

Intervenants

L’intervention est généralement menée par un(e) psychologue et par moi-même. Suivant la nature de la demande et le volume d’intervention, notre équipe s’adjoint les services d’un(e) historien(ne) ou d’un(e) sociologue. Voir notre équipe.

Organisations concernées

Principalement celles relevant du secteur des services, mais par extension toutes les activités exigeant un certain niveau de collaboration et d’organisation.